Vous avez tendance à penser que vous développer votre activité de DJ dans un environnement professionnel qui vous échappe ? N’ayez crainte : c’est le sentiment que partagent tous les artistes émergents face à des employeurs ayant une longueur d’avance sur vous ! Vous aurez remarqué que le nombre de DJs ne cessent d’augmenter et qu’il faut se battre aujourd’hui pour exister face à la concurrence. Parce que vous êtes passionnés et que l’envie de jouer est trop forte, vous acceptez des conditions de travail qui, à la longue, finissent par ternir votre réputation et tirer le marché du DJing par le bas.

Qui n’a jamais joué au black pour des pacotilles ? Qui n’a jamais signé un contrat sans forcément le comprendre (voir le lire) ? Qui n’a jamais eu le sentiment de se faire avoir ? C’est le lot des artistes émergents qui travaillent dans le monde des musiques électroniques sans en connaitre les codes et les enjeux. Lorsque ces faits se répètent, votre motivation se transforme en frustration et peut conduire à l’arrêt définitif de votre activité.

Quelque soit vos ambitions en tant que DJ, vous devez connaitre et maitriser votre environnement de travail pour mieux agir dessus. Si une partie de la connaissance s’apprend sur le tas, vous n’évoluerez pas dans le milieu sans connaitre certains fondamentaux du métier. Interaktion vous propose de renforcer vos connaissances dans des domaines aussi variés que l’histoire, la technique, le droit et la communication.

Nous pouvons également mettre en place des formations spécifiques selon vos propres besoins.

Les fondamentaux

Par émergent, on reconnaît un artiste en début de carrière, amateur ou en voie de professionnalisation.

Par professionnel, on entend un artiste qui démontre une volonté :

  • De se consacrer au maximum à l’exercice de son art;
  • De diffuser son travail dans des lieux professionnels;
  • D’être en contact avec le milieu artistique de sa communauté et/ou de sa discipline artistique;
  • De comprendre les rouages du métier qui mènent de la création pure au contact avec le public; donc, de connaître et d’approcher d’autres intervenants.

Cette volonté et les actions qu’elle motive assureront à l’artiste la reconnaissance de ses pairs, c’est-à-dire des autres artistes qui gravitent dans la même sphère d’activités. C’est un peu comme si c’était la communauté artistique elle-même qui décidait qu’il a atteint le rang de professionnel.

Source : Culture Bas Saint-Laurent