Freaky Joe

ParMicka

Freaky Joe

Nous sommes allés à la rencontre de Freaky Joe : Dj, Producteur, Beatmaker et Rappeur ! Un artiste accompli aux multiples facettes…

Pour commencer, peux-tu te présenter ?

Salut ! Alors moi c’est Jérémie Potier alias Freaky Joe ! Je suis musicien, beatmaker et rappeur. J’habite à Saint Ours les Roches, un petit village proche de Clermont Ferrand où il fait bon vivre.

Depuis combien de temps fais-tu de la musique ?

J’ai commencé la guitare quand j’étais gamin vers 9 ans je crois !! Ensuite j’ai appris le piano, quelques autres instruments par ci par là et c’est seulement à 16 ans que j’ai découvert la musique sur ordinateur. J’ai tout de suite été séduit par les possibilités infinies qu’il y avait !!

As-tu suivi une formation musicale ou t’es-tu formé en autodidacte ?

Non j’ai juste pris quelques cours de guitare quand j’étais plus jeune et quelques cours de solfège. Mais désormais je suis incapable de lire une partition correctement, ça a servi un peu a développer mon oreille je pense mais c’est tout, ce n’est vraiment pas du tout essentiel. Tout le reste j’ai appris tout seul. On peux vraiment tout trouver sur Internet il faut juste un peu de volonté !!

Quels genres de musique composes-tu ?

Je compose beaucoup de choses différentes. Au début c’était plutôt Electro et tous ses dérivés, ensuite c’est assez vite arrivé au Hip Hop. Je me suis essayé à quelques musiques de films et de courts métrages et j’ai également essayé les musiques acoustiques : guitare/voix ou piano/voix. Maintenant, c’est quand même majoritairement Rap.

Comment qualifierais-tu ta musique ?

Pour l’instant de incohérente et bordélique Ahahah Mais ça évolue tout doucement !! Je suis content je vois enfin des progrès et surtout je commence de plus en plus a être satisfait. C’est un peu le défaut de vouloir tout faire.  J’aime énormément de styles différents et j’ai envie de faire pleins de choses différentes, de tout essayer. Au final ça part dans tous les sens mais il ne reste rien a quoi s’attacher, pas d’univers et pas de « patte » musicale a part le gimmick « Freeeeeeeaaaaaaaaaaaaky ». Il n’y a rien de cohérent pour l’instant, mais c’est ce sur quoi je travaille et c’est aussi pour ça que j’ai voulu me concentrer sur un style en particulier.

Pendant un certain temps tu produisais beaucoup de « son de teuf », et plus récemment principalement du rap. Pourquoi ce changement ?

Pour plusieurs raisons, trois principalement je pense :

Premièrement parce que je fonctionne dans ma musique un peu comme dans ma vie : par période. J’ai eu une grosse période ou j’avais envie de m’essayer à pleins de styles différents : la Dark Minimal, la Trance, la Techno…. Ce n’est plus ce que j’ai envie de composer je suis moins attiré par ça.

Deuxièmement parce que je ne vais presque plus jamais en teuf. J’écoute aussi moins de son comme ça donc  j’ai forcément moins d’inspiration pour composer. Ce n’est plus ce qui m’attire le plus maintenant, c’était surtout une période pour moi. Désormais je m’épanouis beaucoup plus dans le rap, certainement car j’ai besoin d’écrire.

Et troisièmement parce que j’ai envie de bâtir des projets sérieux et de progresser dans le Rap. J’ai toujours tendance à être curieux et donc à vouloir tout essayer. Qualité ou défaut ? Je ne sais pas… Le fait  est que je suis peut être polyvalent certes, mais bon en tout et excellent dans rien. J’ai envie de progresser et d’arriver à bâtir un vrai univers musical, des œuvres cohérentes, et pour ça je devais me concentrer sur une seule chose. J’ai donc choisi celle dans laquelle je me sentais le mieux : le Rap.

As-tu prévu de reprendre le « son de teuf » ?

Je ne sais pas trop… parfois j’ai des inspirations dans ce genre et j’en fais encore un peu de temps en temps.

Il y a peut être quelques morceaux qui sont bien avancés, presque finis… Que je vais certainement balancer bientôt… ? Haha

J’ai du mal a me projeter la dedans en fait, contrairement à d’autres projets que j’ai envie d’amener à un endroit précis. J’en fais de temps en temps par plaisir. Donc je pense que oui, je vais encore en faire, mais sans grande productivité, un morceau de temps en temps…

Par quels logiciels de MAO es-tu passé et lequel utilises-tu maintenant ?

Alors j’ai commencé sur FL Studio, qui est un très bon logiciel, je suis encore dessus. J’utilise Ableton de temps en temps et la je vais passer sur Pro Tools pour faire mes mixages.

Mais celui que j’utilise principalement est Fl Studio, très bon logiciel. Je le conseille aux débutants en MAO  car il est assez intuitif pour commencer.

Peux-tu nous dévoiler quelques projets ?

Alors la il y a une mixtape composé seulement de Freestyle OneShot qui sont clippés sur Youtube qui va sortir a la rentrée si tout se passe bien.

Je prépare aussi un EP en duo avec mon ami JZY, on a formé un groupe de rap qui s’appelle DLG, normalement le projet sortira courant Décembre.

Je prépare un autre EP avec un ami qui s’appelle SANFROI, pas encore de dates précise pour l’instant mais des clips seront bientôt disponible sur Youtube.

Et enfin pour mon projet de beatmaker j’aurais bientôt un site Internet ou toutes mes instrus seront disponible pour être acheté par les rappeurs pour leur projet !!

Quels conseils peux-tu donner à ceux qui aimeraient se lancer dans la production ?

Ah je ne sais pas trop il y en a beaucoup !! Haha

Bon aller je vais pas être radin je vais faire une petite liste de conseils par rapport aux erreurs que j’ai pu faire !

  • Ne pas croire qu’on est limité par le matériel : C’est des petites excuses que tout le monde aime bien se donner. « Oui la c’est pas top, mais quand j’aurais changé d’ordi ça sera mieux, quand j’aurais une carte son ça sera mieux.. » Ça ne se finira jamais. Au début c’est vrai que c’est un petit investissement à faire, il faut un ordi qui tienne la route quand même. Un casque ou des enceintes. Il ne faut pas se donner des excuses, si on veux faire du bon son on peut y arriver même avec du matériel médiocre. C’est moins agréable c’est sûr, mais c’est possible.
  • Regarder des tutoriels et être curieux : Alors ouai… C’est super chiant de regarder des tutos haha Quand on ouvre le logiciel c’est pour faire de la musique pas pour regarder des vidéos théoriques, assez longues et incompréhensibles au début. Mais je pense que c’est très important, ça va faire gagner un temps considérable sur des choses qu’on aura mis très longtemps à découvrir, et surtout, ça va améliorer la qualité de votre son. Ca va vous motiver et vous permettre de progresser assez vite, vous faire comprendre des astuces et des choses qui auraient été dures à deviner tout seul. Aller courage !!
  • Ne pas hésiter à faire des projets, juste pour soi au début, mais construire des projets c’est très important, ça va vous donner une ligne directrice. Tous les compositeurs/beatmaker que je connais sont presque tous atteins du même syndrome. Commencer des morceaux et ne jamais les finir ! Après vous allez prendre cette habitude et ne jamais finir vos morceaux. En essayant de construire des projets, ça va vous motiver a vraiment finaliser vos productions pour avoir quelque chose de terminé duquel vous êtes fier, que vous pouvez faire écouter a vos proches ou alors pour le diffuser sur Internet. Et puis c’est très satisfaisant d’aboutir un projet, ça sera votre bébé.
  • Ne soyez pas frustré ou triste de ne pas obtenir le son que vous vouliez au début. Vous venez de commencer, vous avez des choses dans la tête et vous voulez certainement les reproduire sur l’ordinateur exactement comme dans votre tête… Au début, c’est très dur. L’important c’est de vous faire plaisir, vous laisser porter par le morceau que vous êtes en train de faire, d’être curieux et de tenter des choses. Exemple : Vous avez enregistré votre piano et vous imaginez une mélodie au violon dans votre tête par dessus, mais vous ne trouvez pas de violon, ou alors pas propre ce n’est pas ce que vous voulez… Pas grave !! Essayer de mettre une flûte dessus, des choses plus électro, n’importe quoi il faut essayer ! Il faut tenter des choses en MAO et surtout se faire plaisir !!

Retrouvez Freaky Joe sur le web :

À propos de l’auteur

Micka author