SPK Event

Avant de devenir SPK Event, la plupart de vos membres ont une expérience de la free-party : qu’est-ce qui vous a poussé à passer du coté « commercial » de la musique électronique ?

La répression, les jugements et amendes nous ont poussés à organiser de moins en moins de free-parties ; nous avons donc créé parallèlement une structure officielle dans le but de pouvoir défendre et promouvoir la culture légalement. Cela nous permet de proposer des événements beaucoup plus qualitatifs avec une organisation bien plus épanouissante.

Comment percevez-vous l’évolution de la free-party ? Continuez-vous à agir au sein de cette culture alternative ?

Le mouvement, toujours présent malgré la répression et les saisies abusives, continue de se battre et reste uni dans cette lutte ! Il y a des événements toujours plus gros et plus nombreux qui, dans l’ensemble, se déroulent très bien : l’État ne pourra pas l’ignorer indéfiniment. Nous n’avons pas arrêté pour autant et continuons à soutenir et défendre ce mouvement lors de rassemblements nationaux à titre personnel.

SPK Event organise des évènements électroniques en valorisant divers genres de musiques électroniques : une volonté de toucher un public plus large ? Une manière d’aller à contre courant des cultures alternatives ayant tendance à valoriser les genres « core » ?

Nous ne sommes pas arrêtés à la musique électronique : nous sommes des amoureux de l’art et la culture sous toutes leurs formes. C’est pourquoi nous organisons tout type d’événement représentant les arts et cultures du monde entier. Concernant les événements de  musiques électroniques, nous portons intérêts à tous les styles comme nous l’avons toujours fait jusqu’à maintenant.

World Of Bass : comment est né le concept de cette soirée ? Pourquoi avoir choisi l’Espace Double Mixte à Villeurbanne pour développer le projet ?

Grâce à un contact produisant déjà des événements là bas, nous avons eu la chance de pouvoir rencontrer la structure, nous présenter et proposer un projet qui nous tenait à cœur : c’est la suite logique d’une première tentative d’événement légal annulé 5 jours avant, sans raisons valables, par le maire de la commune d’Ugines. Le concept ? Le même que nous avons proposé depuis 5 années en free-party : une scène techno et une scène dub, deux publics différents partageant les mêmes valeurs, avec en plus une programmation internationale et des scénographies professionnelles.

Vous organisez vos soirées en région Rhône-Alpes : pourquoi se limiter à ce territoire ? Des envies de développer des projets hors Rhône-Alpes, en France ou à l’étranger ?

Chaque chose en son temps. Nous souhaitons déjà écumer la région avant d’élargir notre champ d’action mais sommes ouverts à tout projet en prestation ou coproduction.

SPK Event, c’est aussi des prestations de service : pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vos prestations et la location de votre matériel ?

Avec une équipe constituée d’une quinzaine de membres professionnels ou amateurs dans le domaine technique et artistique, ainsi que l’investissement de plus de 50.000€ de matériel ces 5 dernières années, nous proposons nos services allant de la simple location à la conception et gestion technique complète d’un événement. Nous étudions tout projet et adaptons les prestations en fonction des budgets.

Sur votre site, vous avez mis en place le système « Spay » : en quoi consiste ce mode de paiement ? Quels en sont les avantages ?

Spay est un système de paiement électronique créé et développé au sein de l’association dans le but de remplacer le système de paiement par jetons. Les avantages ? Il suffit d’acheter sa carte Spay une première fois, de la créditer et de réutiliser les crédits à chaque événement SPK Event ! Cette carte peut être nominative, permettant en cas de perte le remplacement de celle ci sans en perdre le crédit.

Dans votre organisation, vous avez une personne en charge de la santé et de la  sécurité : en quoi l’approche santé vous parait importante dans vos soirées ? Travaillez- vous en partenariat sur ces questions ? Quel est votre point de vue sur les pratiques de drogues en milieu électro ?

Nous ne pouvons organiser des événements de moyenne ou grande ampleur sans aborder la question de la sécurité et de la prévention, qui est pour nous primordiale ; et nous ne pouvons nier la consommation de drogues lors des événements (drogues légales comprises) : c’est pourquoi nous mettons en place une équipe de prévention et réduction des risques ainsi qu’une équipe de secours en cas d’intervention.

Développez-vous des partenariats avec d’autres associations organisant des soirées ? Que recherchez-vous dans ce type de partenariat ? Quels sont les freins aux partenariats sur la région Rhône-Alpes ?

Nous travaillons aujourd’hui avec d’autres producteurs que ce soit pour de la prestation et de la coproduction. Nous proposons à notre clientèle un barème de partenariat modulant les tarifs selon l’engagement : cela permet de proposer des prestations plus importantes sans en augmenter le tarif.

Quels sont les projets à venir pour SPK Event ? Un sujet à abordé qu’on aurait omis d’évoquer dans cette interview ?

Nous organisons le 20 et 21 mai 2017 un événement humanitaire en partenariat avec l’association « Graines En Vie » ainsi que l’IFF Europe (Institut de formation à la gestion de projets humanitaires) dans le but de les aider à financer leurs missions 2017, comme par exemple la reconstruction d’école au Maroc ou à Haïti. Un événement multiculturel, représentant les arts et cultures du monde entier avec de nombreuses activités grands publics et pour enfants, des animations culturelles et artistiques, des stands artisanaux ainsi que des concerts toute la journée et la soirée. Nous remercions par ailleurs la commune d’Aillon-le-jeune nous permettant d’organiser cet événement sur leur commune et de défendre notre projet. Plus d’infos sur l’event ici !

Retrouvez SPK Event sur le web :